À André Falconet, le 19 décembre 1660
Note [4]

État est à comprendre ici comme voulant dire compte prévisionnel : « État se dit des rôles qui s’expédient au Conseil tous les ans, qui contiennent les ordres nécessaires pour faire payer les dépenses et les charges de l’État. On expédie des états pour les dépenses de l’artillerie, de la marine, de l’extraordinaire de la guerre, etc. […] Untel a été couché sur l’état pour telle somme. L’état de la Maison du roi, c’est-à-dire des officiers de sa Maison et des princes, est envoyé tous les ans à la Cour des aides » (Furetière).

En décembre 1660, les comptes étaient déjà arrêtés pour 1661 et la surintendance des finances aurait dû commencer à examiner ceux de 1662.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 19 décembre 1660. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0658&cln=4

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons