À André Falconet, le 7 mars 1661
Note [4]

« Pour nous, nés pour épuiser les biens de la Terre, nous sommes en nombre, vauriens, amants de Pénélope {a} et d’Alcinoüs {b}… » {c}


  1. Fort courtisée pour sa beauté durant sa jeunesse, Pénélope était d’Ulysse (v. note [7], lettre latine 7).

  2. V. notule {e}, note [2], lettre latine 439.

  3. Horace, Épîtres, livre i, lettre 2, vers 27‑28 ; ses trois vers suivants (30‑31) précisent l’idée de la citation :

  4. …cui pulchrum fuit in medios dormire dies et
    ad strepitum citharæ cessatum ducere curam
    .

    […uniquement occupés du soin de leur peau, trouvant fort beau de dormir la moitié du jour et de charmer leur ennui aux sons de la cithare].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 7 mars 1661. Note 4

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0678&cln=4

(Consulté le 09.02.2023)

Licence Creative Commons