À André Falconet, le 17 janvier 1668, note 4.
Note [4]

Cette alliance n’eut pas lieu. Bien au contraire, le 19 janvier 1668, un traité secret fut signé à Vienne entre Jacques Bretel, commandeur de Grémonville, agent diplomatique de Louis xiv, et l’empereur Léopold ier. Il réglait le partage de la succession d’Espagne : en cas de décès de son jeune roi Charles ii, les Pays-Bas, la Sicile et Naples reviendraient à la Couronne de France, et l’empereur aurait l’Espagne, les Indes et Milan. Ce traité permit une conclusion rapide de la guerre de Dévolution (traité d’Aix-la-Chapelle, 5 mai 1668), mais n’eut jamais d’application pratique car Charles ii survécut (J. Bérenger, Dictionnaire du Grand Siècle).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 17 janvier 1668, note 4.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0929&cln=4

(Consulté le 19/06/2024)

Licence Creative Commons