À André Falconet, le 18 août 1671
Note [4]

« Je citerai d’un cœur candide le mot de Jules-César Scaliger, “ Je l’ignore complètement ”. »

Pédanterie mise à part, on se demande bien pourquoi Guy Patin est allé tirer une si banale citation dans Scaliger le père. Elle se lit entre autres dans Horace (Satires, livre i, ix, vers 67‑68) :

Certe nescio quid secreto velle loqui te
aiebas mecum
.

[Tu disais vouloir parler avec moi d’un secret que j’ignore complètement].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 18 août 1671. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1005&cln=4

(Consulté le 12.05.2021)

Licence Creative Commons