À Christiaen Utenbogard, le 27 janvier 1651, note 4.
Note [4]

VLa maison de Guy Patin, place du Chevalier du Guet, pour la vaste et belle demeure qu’il venait d’acquérir moyennant la somme de 27 000 livres tournois ; ce montant a oscillé, selon les lettres qu’il a écrites, entre 25 000 et 30 000  livres ; il le paya en partie sous la forme d’une rente annuelle de 555 livres qu’il servait encore aux anciens propriétaires en 1669, et qu’il leur servit probablement jusqu’à sa mort (1672), en dépit de son dénûment profond (vComment le mariage et la mort de Robert Patin ont causé la ruine de Guy).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 27 janvier 1651, note 4.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1051&cln=4

(Consulté le 14/04/2024)

Licence Creative Commons