À Thomas Bartholin, le 31 mars 1656
Note [4]

V. note [6], lettre 14, pour le Clypeus [Bouclier] (Rouen, 1655, mais Guy Patin paraissait ne pas l’avoir encore vu) qu’un dénommé Guillaume de Hénaut (ou Hénault) aurait écrit pour la défense de Jean Pecquet et dédié à Jacques Mentel. Une fois encore (v. note [5], lettre latine 41), Guy Patin disait ici que Mentel était son véritable auteur.

Il faut croire qu’une homonymie aura égaré Éloy quand il a attribué à Hénaut un autre ouvrage intitulé Le Trône de la médecine (Rouen, 1663, in‑8o), livre introuvable aujourd’hui.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Thomas Bartholin, le 31 mars 1656. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1081&cln=4

(Consulté le 07.05.2021)

Licence Creative Commons