À Johann Georg Volckamer, le 4 septembre 1660
Note [4]

La double apostrophe, Vincat veritas ! Ploret mendacium ! [Que triomphe la vérité ! que se lamente le mensonge !] se lit au bas de la page 354, à la fin du chapitre ccclii (Iudicium Avicennæ de Galeno [Jugement d’Avicenne sur Galien]).

Dans le livre imprimé (Lyon, 1668, car il était ici question du manuscrit), elle est suivie d’additions aux chapitres cvl et clxxxiii (page 355) et de l’Index rerum libri secundi [Index des matières contenues dans le livre ii] (19 pages non numérotées).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 4 septembre 1660. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1174&cln=4

(Consulté le 18.10.2019)

Licence Creative Commons