À Sebastian Scheffer, le 24 mars 1661
Note [4]

L’orthopnée (v. note [35], lettre 216) et l’hydropisie du poumon (œdème pulmonaire avec épanchement pleural) sont caractéristiques de l’insuffisance cardiaque dans sa forme la plus évoluée. Pour Mazarin, c’était la phase terminale d’une insuffisance rénale chronique (mal de Bright, v. note [30], lettre de Jan van Beverwijk le 30 juillet 1640), qui pouvait en effet être liée à la destruction des reins par la goutte.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 24 mars 1661. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1197&cln=4

(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons