À Thomas Bartholin, le 18 mars 1663
Note [4]

« Il n’y a pas de lieu sur terre où tu puisses échapper à ton destin ; quand la mort vient, etc. » (v. note [17], lettre 75).

La maladie du Danois Flescher (v. note [6], lettre latine 209) avait commencé en septembre 1662 par une dysenterie aiguë à caractère épidémique (possible choléra, v. note [12], lettre de Thomas Bartholin, datée du 18 octobre 1662) ; mais une cause intercurrente ou une complication tardive avait dû être responsable de sa mort, survenue six mois plus tard et après une période de rétablissement.

V. note [7], lettre latine 103, pour Iccius Portus, nom latin de Calais.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Thomas Bartholin, le 18 mars 1663. Note 4

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1266&cln=4

(Consulté le 25.09.2022)

Licence Creative Commons