À Johann Georg Volckamer, le 12 novembre 1665
Note [4]

Arnold Kerner (natif de Leipzig, mort en 1626), médecin chimiste allemand (dont celle-ci est la seule apparition dans notre édition), a publié quelques ouvrages. Son titre latin le plus éloquent est :

Tetras chymiatrica, proponens præstantiam et in Medicina efficaciam, Auri, Mercurii, Antimonii, et Vitrioli, et Medicamentorum ex illis paratorum : opposita Misochymis eadem sat frivole calumniantibus, ab Arnoldo Kernero Lipsensi, Med. D. Phylochymiatro.

[La Tétrade chimiatrique, présentant la supériorité et l’efficacité en médecine de l’Or, du Mercure, de l’Antimoine et du Vitriol, et des médicaments qu’on prépare à partir d’eux ; Arnold Kerner, natif de Leipzig, docteur en médecine philochimiatre {a} l’a dirigée contre les mysochimes {b} qui les calomnient de manière assez frivole]. {c}


  1. Amateurs de chimie.

  2. Ennemis de la chimie.

  3. Erfurt, Johann Rohrdorf, 1618, in‑8o.

V. notes :

  • [3], lettre latine 283, pour Curia Nariscorum, ancien nom d’Hof-sur-Saale (Bavière), sur lequel Guy Patin avait interrogé Johann Georg Volckamer dans sa lettre du 29 février 1664 ;

  • [9], lettre 181, pour le chimiatre allemand Oswald Croll ; dans sa lettre du 24 avril 1665, Patin, hésitant sur l’année de sa mort (1609), avait interrogé Volckamer (après quelques autres de ses correspondants).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 12 novembre 1665. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1412&cln=4

(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons