De Hugues de Salins, le 3 mars 1657
Note [4]

La malléole est le nom de deux saillies osseuses, situées l’une au côté interne et l’autre au côté externe de la cheville ; la première est une éminence du tibia, la seconde est formée par l’extrémité tarsienne du péroné (fibula) ; ce mot vient du latin malleolus, diminutif de malleus, maillet ; Ambroise Paré a varié sur le genre de malléole à cause du latin et de la finale ; aujourd’hui malléole est constamment féminin (Littré DLF).

La goutte crampe est une « espèce de goutte et d’engourdissement, ou de convulsion causée par une vapeur crasse et lente qui est entre les membranes des muscles, qui fait retirer ou étendre le cou, les bras et les jambes avec une violente douleur qui n’est pas de durée » (Furetière). Les douleurs décrites ici par Hugues de Salins peuvent par leur distribution plutôt faire penser à une sciatique (qu’on appelait alors goutte sciatique) qu’à de simples crampes.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Hugues de Salins, le 3 mars 1657. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9008&cln=4

(Consulté le 16.06.2021)

Licence Creative Commons