À Charles Spon, le 1er avril 1650
Note [40]

« On dit proverbialement qu’un homme n’a point de voix en chapitre pour dire, qu’il n’est d’aucune considération dans sa compagnie, dans sa famille. Quand la femme gouverne la maison, le mari n’a point de voix en chapitre » (Furetière).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er avril 1650. Note 40

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0223&cln=40

(Consulté le 02.12.2020)

Licence Creative Commons