À Charles Spon, le 13 juillet 1655
Note [40]

V. notes [3], lettre 346, et [3], lettre 380, pour les livres de Jean Merlet et de Jacques Perreau contre l’antimoine, tous deux assortis de vers latins composés par le furieux François Blondel.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 juillet 1655. Note 40

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0406&cln=40

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons