À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658
Note [40]

« Cet illustre, cet extraordinaire client reste assis près du prétoire royal jusqu’à ce qu’il plaise à un tyran d’Autriche de s’éveiller » ; adaptation de Juvénal (Satire x, vers 159‑162) :

O gloria, vincitur idem
nempe et in exilium præceps fugit atque ibi magnus
mirandusque cliens sedet ad prætoria regis,
donec Bithyno libeat vigilare tyranno
.

[Ô gloire ! le voilà vaincu, ce même Hannibal, il fuit précipitamment en exil, et là, cet illustre, cet extraordinaire client reste assis près du prétoire royal jusqu’à ce qu’il plaise à un tyran de Bithynie de s’éveiller].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658. Note 40

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1131&cln=40

(Consulté le 21.09.2019)

Licence Creative Commons