À Charles Spon, le 16 août 1650
Note [41]

Samuel Sorbière avait épousé à La Haye en 1646 une française (native d’Amboise) nommée Judith Renaud. Au moins un fils, prénommé Henri, naquit de cette union ; c’était peut-être l’enfant que sa mère allaitait alors. V. note [16], lettre 237, pour le voyage de Sorbière à Orange.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 août 1650. Note 41

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0240&cln=41

(Consulté le 26.09.2020)

Licence Creative Commons