À Charles Spon, le 30 novembre 1655
Note [41]

Divers arrêts avaient limité à deux par ordre mendiant le nombre des religieux qui pouvaient avoir voix délibérative à chaque scrutin de la Sorbonne ; mais en pratique, cette règle n’était pas habituellement respectée. Dans sa Première Lettre, Pascal (v. note [1], lettre 433) parle de quelque 40 religieux mendiants qui ont condamné Arnauld en Sorbonne, au lieu des huit que permettait le droit, insinuant donc, comme Guy Patin, que la procédure avait été irrégulière (Le Guern).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 30 novembre 1655. Note 41

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0428&cln=41

(Consulté le 20.10.2021)

Licence Creative Commons