À Charles Spon, le 5 juillet 1652
Note [42]

Robert Descimon, Autopsie du massacre de l’Hôtel de Ville… (Annales. Histoire, Sciences sociales 1999 ; volume 54, no 2, page 322), en date du 4 juillet 1652 :

« 9 heures, l’invasion de l’Hôtel de Ville par la populace commence, malgré les tentatives de résistance des archers de la Ville et des gardes du gouverneur. Sauve qui peut. Meurtres de plusieurs députés qui tâchaient de rentrer chez eux après avoir acheté leur sauvegarde à des émeutiers ; entre autres, de Robert Miron, maître des comptes et colonel du quartier Saint-Germain-l’Auxerrois, du maître des requêtes François Le Gras, du conseiller au Parlement Pierre Ferrand, du marchand épicier Geoffroy Yon, du marchand de fer Jean Fressant…, sans compter beaucoup d’autres notables blessés et les soldats bourgeois et émeutiers tués, au nombre de plus d’une centaine. »

Durand François Yon, mort en 1651 (v. note [9], lettre 266), avait un frère puîné, prénommé Pierre, également docteur régent de la Faculté de Paris (1643), qui était mort le 24 octobre 1650. Leur frère Geoffroy ne figure pas dans Popoff ; mais comme marchand épicier élu quatrième consul des marchands de Paris le 31 janvier 1641 dans le Recueil contenant les édits et déclarations du roi sur l’établissement et confirmation de la juridiction des consuls en la ville de Paris, et autres ; et les ordonnances et arrêts donné en faveur de cette justice. Divisé en deux parties (Paris, Denys Thierry, 1705, in‑4o, pages 54). Il avait été élu échevin en 1646.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 5 juillet 1652. Note 42

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0291&cln=42

(Consulté le 16.07.2020)

Licence Creative Commons