À Charles Spon, le 9 octobre 1654
Note [42]

Montglat (Mémoires, page 302) :

« Le roi, après avoir demeuré quelques jours à Paris, en repartit le 22e {a} et arriva le 25e à La Fère. Le cardinal Mazarin fut à Guise le 6e d’octobre, où il s’aboucha avec le maréchal de Turenne pour résoudre ce qu’il fallait faire pour achever la campagne. Ils conclurent qu’il demeurerait dans le pays ennemi pour vivre jusqu’à la Toussaint et que le maréchal de La Ferté irait mettre le siège devant Clermon-en-Argonne. Les ordres furent envoyés pour cela et dans ce même temps, le comte de Grandpré {b} étant à la chasse, rencontra un parti du prince de Condé conduit par Duras, qu’il prit pour Castelnau qui allait investir Clermont. Il alla droit à lui sans défiance, mais il fut enlevé, et même prisonnier à Luxembourg. »


  1. De septembre 1654.

  2. V. note [26], lettre 216.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 9 octobre 1654. Note 42

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0372&cln=42

(Consulté le 19.10.2019)

Licence Creative Commons