Annexe : Avis critiques sur les Lettres de Guy Patin : Voltaire, Sainte-Beuve, Nisard, Pic, Mondor, Jestaz, Capron
Note [42]

Dans les lettres de Guy Patin, une autre source massive d’emprunts latins découle des auteurs médicaux anciens (Hippocrate et Galien traduits du grec, Pline l’Ancien, Celse…) et modernes (Jean Fernel, Louis Duret, Caspar Hofmann…). Il en donnait presque toujours la référence fidèle, ce qui m’a très souvent permis de la retrouver.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Avis critiques sur les Lettres de Guy Patin : Voltaire, Sainte-Beuve, Nisard, Pic, Mondor, Jestaz, Capron. Note 42

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8037&cln=42

(Consulté le 17.05.2021)

Licence Creative Commons