À Charles Spon, le 18 janvier 1644
Note [43]

« dans la Consolation à Marcia ». Le cinquième et dernier paragraphe de la thèse est presque entièrement consacré à la vieillesse et à la mort. L’addition que Guy Patin a empruntée à Sénèque, peu avant la fin, est Mors, omnium dolorum exsolutio et finis, ultra quem mala nostra non exeunt [La mort est la délivrance et la fin de toutes les douleurs, que nos misères n’outrepassent pas] (Ad Marciam de consolatione, chapitre xix, § 5).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 18 janvier 1644. Note 43

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0099&cln=43

(Consulté le 21.10.2019)

Licence Creative Commons