À Charles Spon, le 29 avril 1644
Note [44]

« et toutes les nouveautés plaisent. » La plupart des livres médicaux que Guy Patin recommandait à Charles Spon, à l’intention du libraire lyonnais Pierre Ravaud, étaient des traductions en français propres à séduire les chirurgiens, qui prisaient la nouveauté, mais ne lisaient guère le latin, et encore moins le grec.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 29 avril 1644. Note 44

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0104&cln=44

(Consulté le 29.11.2020)

Licence Creative Commons