À Charles Spon, le 29 mai 1648
Note [44]

Philippe de Clérembault, comte de Palluau (1606-Paris 24 juillet 1665), avait embrassé la carrière des armes à l’âge de 16 ans. Il était plus tard devenu capitaine-lieutenant des chevau-légers du cardinal de Richelieu, avait assisté au siège de Landrecies (1637), à la prise d’Arras (1640) et été nommé maréchal de camp en 1642. Bientôt après, il avait pris part aux sièges de Thionville et de Sirck, au combat de Fribourg, à la bataille de Nördlingen (1645), aux prises de Courtrai, de Berg-Saint-Vinoc, de Furnes, de Dunkerque (1646). Après la prise d’Ypres par le prince de Condé, le 29 mai 1648, Palluau fut nommé gouverneur de la place, mais il la laissa reprendre par les Espagnols l’année suivante. Il fut mis, en 1651, à la tête de l’armée de Berry, s’empara du château et du fort de Montrond, commandés par le marquis de Persan, et reçut pour ce fait d’armes le bâton de maréchal de France (1653). Gouverneur de Berry en 1655, Louis xiv pensait à lui pour devenir précepteur du dauphin, lorsqu’il mourut. Le maréchal de Clérembault avait épousé en 1654 Louise Françoise Bouthillier de Chavigny, fille du secrétaire d’État Léon de Chavigny (G.D.U. xixe s. et F. Bluche in D.G.S.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 29 mai 1648. Note 44

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0156&cln=44

(Consulté le 15.10.2019)

Licence Creative Commons