Autres écrits : Leçons de Guy Patin au Collège de France (1) : sur le Laudanum et l’opium
Note [44]

La Pharmacopœia Londinensis : in qua medicamenta antiqua et nova usitatissima, sedulo collecta, accuratissime examinata, quotidiana experientia confirmata describuntur. Diligenter revisa, denuo recusa, emendatior, auctior. Opera Medicorum Collegij Londinensis [Pharmacopée de Londres, où sont décrits les médicaments anciens et nouveaux les plus utilisés, soigneusement répertoriés, très précisément examinés, confirmés par l’expérience quotidienne. Nouvellement réimprimée, révisée, corrigée et augmentée. Œuvre des médecins du Collège de Londres] (Londres, John Marriott, 1618, in‑4o ; rééditions en 1627, 1632, 1639, etc.) avait été traduite en anglais : A physical Directory or a translation of the London Dispensatory made by the College of Physicians in London. Being that book by which all apothicaries are strictly commanded to make all their physics with many hundred additions which the reader may find in every page marked with this letter A. Also there is added the use of all the simples beginning at the first page and ending at the 78 page. By Nich. Culpeper Gent [Un Formulaire médical, ou la traduction du Dispensaire de Londres, établi par le Collège des médecins de Londres. Il s’agit du livre que tous les apothicaires sont strictement enjoints d’utiliser pour faire tous leurs remèdes ; avec plusieurs centaines d’additions que le lecteur peut trouver à chaque page, marquées par la lettre A. On y a joint l’emploi de tous les simples, de la première à la 78e page. Par Nicholas Culperer (1616-1654), chevalier] (Londres, Peter Cole, 1649, in‑4o).

La formule du Requies de Nicolas s’y trouve page 182 (ses deux composés les plus remarquables étaient l’opium et les pétales de roses), avec ce commentaire :

A. Requies the title of this prescript, signifies Rest ; but I would not advise you to take too much of it inwardly, for fear instead of Rest it bring you to Madness, or at best to folly ; outwardly, I confess being applied to the temples as also to the insides of the wrists, it may mitigate the heart in fever and provoke the rest, as also mitigate the violent heat and raging of Frenzies.

[Addition. Requies, le nom de cette prescription, signifie repos ; mais je ne vous recommanderais pas d’en prendre trop par voie interne, de peur qu’au lieu de repos, il ne vous emporte dans la folie, ou au mieux dans l’extravagance ; par voie externe, je conviens qu’en l’appliquant aux tempes ou aussi à l’intérieur des poignets, il peut apaiser le cœur dans la fièvre et procurer le repos, comme aussi diminuer la violente chaleur et la rage des frénétiques].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Leçons de Guy Patin au Collège de France (1) : sur le Laudanum et l’opium. Note 44

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8129&cln=44

(Consulté le 17.09.2019)

Licence Creative Commons