À Charles Spon, le 4 février 1650
Note [45]

Michel i de Marillac (Paris 1563-Châteaudun 7 août 1632), seigneur de La Fayet, était fils du premier lit de Guillaume de Marillac, surintendant des finances, et demi-frère de Louis, maréchal de Marillac (v. note [17], lettre 10). Catholique fervent, il fut reçu conseiller au Parlement de Paris en 1586, maître des requêtes en 1595, et se signala par son attachement au parti de la Ligue. Le soin qu’il prit des affaires des carmélites le fit connaître de la reine mère, Marie de Médicis, et lui valut d’être recommandé au cardinal de Richelieu. Conseiller d’État du Conseil des finances en 1624, il fut appelé, en 1626, à succéder à d’Aligre comme garde des sceaux. Deux ans plus tard, il publia une ordonnance où il s’était efforcé de présenter dans un ordre logique tous les règlements alors en vigueur en y introduisant plusieurs améliorations utiles ; mais le Parlement refusa d’enregistrer ce travail qui fut tourné en ridicule sous le nom de Code Michau à cause du prénom de son auteur. Marillac prit ensuite parti pour Marie de Médicis lors de sa rupture avec Richelieu, se vit compromis avec son frère, le maréchal, dans le complot formé par la reine mère pour renverser le cardinal ministre, et fut un des principaux acteurs de la Journée des Dupes (11 novembre 1630, v. note [10], lettre 391). Arrêté le 12 novembre, il dut remettre les sceaux à Richelieu, qui le destitua et le fit jeter en prison à Caen puis à Châteaudun où il mourut (G.D.U. xixe s. et Popoff, no 1677).

Son petit-fils était Michel ii de Marillac (v. note [56], lettre 156), l’un de ses neveux était l’évêque Louis Dony d’Attichy (v. note [1], lettre 203) et l’une de ses nièces était Louise de Marillac, la plus proche collaboratrice de Vincent de Paul, qui fut canonisée en 1934.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 février 1650. Note 45

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0216&cln=45

(Consulté le 07.12.2022)

Licence Creative Commons