À Charles Spon, le 1er avril 1650
Note [45]

Comment. F.M.P. (tome xiv, fo 421 ro) :

Die xvii. Martii disputavit de cardinalitia quæstione M. Petrus Perreau baccalaureus, præside M. Francisco des François, quæstio fuit An semel mense temulentiam provocare sanum ?

[Le 17e de mars, M. Pierre Perreau, bachelier, a disputé sous la présidence de M. François Des François, la question a été « Est-il sain de s’enivrer une fois par mois ? »].

La narration de Guy Patin était-elle inexacte, ou le doyen Jean Piètre avait-il préféré un diplomatique mensonge par omission à une trace qui aurait pu souiller la mémoire d’un collègue ? La thèse imprimée (avec conclusion négative) attribue bien, elle aussi, sa présidence à Des François.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er avril 1650. Note 45

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0223&cln=45

(Consulté le 29.11.2020)

Licence Creative Commons