À Charles Spon, le 3 mai 1650
Note [45]

Alors vigoureux nonagénaire, Jacques Nompar de Caumont (30 décembre 1558-Bergerac 10 mai 1652), rescapé du massacre de la Saint-Barthélemy (1572), avait été fait maréchal de France en 1622, puis duc de La Force en 1637. Frondeur condéen et protestant comme lui, son fils aîné, Armand Nompar de Caumont, marquis de La Force (1594-1675), allait devenir duc et maréchal à la mort de son père en 1652 ; Armand maria en 1651 sa fille Charlotte à Turenne. Les Mémoires authentiques de Jacques-Nompar de Caumont, duc de La Force, maréchal de France, et de ses deux fils, les marquis de Montpouillan et de Castelnau ont été publiés en 1843.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 mai 1650. Note 45

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0226&cln=45

(Consulté le 22.09.2020)

Licence Creative Commons