Autres écrits : Leçons de Guy Patin au Collège de France (1) : sur le Laudanum et l’opium
Note [45]

Le styrax ou storax est le baume odorant fourni par l’aliboufier ; étant « tout chaud, il a la faculté d’amollir, mais il charge le cerveau et fait mal à la tête, à cause qu’il est fort assoupissant » (Thomas Corneille). La formule des pilules de Mésué, qui en contenaient, est décrite à la page 240 du Physical Directory :

Pills of Styrax. Mesue. Take of liquid Styrax, Frankincence, Mirrh, juice of Liquorice, Opium, of each equal parts, make them into a mass for pill, with a sufficient quantity of syrup of Poppies according to art. A. They help such as are troubled with defluxion of Rheum, Coughs, and provoke sleep to such as cannot sleep for coughing.

[Pilules de styrax de Mésué. Prenez en quantités égales du styrax liquide, de l’encens, de la myrrhe, du jus de réglisse et de l’opium ; faites-en un appareil pour pilule avec une quantité suffisante de sirop de pavots, suivant les règles de l’art. Addition. Elles sont utiles à ceux qui sont gênés par la défluxion d’un rhume ou par une toux, et provoquent le sommeil chez ceux que la toux empêche de dormir].

Dans la pharmacopée de Londres, la composition du styrax est précédée par celle de trois autres préparations opiacées : pilules de cynoglosse de Fernel, laudanum et pilules de Scribonius.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Leçons de Guy Patin au Collège de France (1) : sur le Laudanum et l’opium. Note 45

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8129&cln=45

(Consulté le 14.10.2019)

Licence Creative Commons