À Charles Spon, le 24 décembre 1643
Note [5]

« vieillissant de corps et d’esprit ».

Guillaume Du Val (v. note [10], lettre 73) : Le Collège royal de France, ou institution, établissement et catalogue des lecteurs et professeurs ordinaires du roi, fondés à Paris par le grand roi François ier, père des lettres, et autres rois ses successeurs jusques à Louis xiv Dieudonné. Avec la révérence et requête des lecteurs du roi qui sont à présent en charge, faite et prononcée par le doyen de leur compagnie le 16 juillet 1643. À Messire Nicolas de Bailleul, chevalier, conseiller du roi en son Conseil d’État, président en son Parlement de Paris, surintendant de ses finances et chancelier de la reine régente, mère du roi (Paris, Macé Bouillette, 1644, in‑4o). L’ouvrage est orné d’une devise, Lauri plus quam Auri [De laurier plus que d’or], et d’un splendide portrait dépliant de Nicolas de Bailleul.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 décembre 1643. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0098&cln=5

(Consulté le 16.02.2020)

Licence Creative Commons