À Claude II Belin, le 9 juin 1644
Note [5]

Un fils de Nicolas Bareton, second président en l’élection de Troyes, pouvait être ce fâcheux client de Claude ii Belin. Le soin que d’indélicats copistes des lettres manuscrites ont mis à caviarder son nom (v. notes [1], lettre 112, et [1], lettre 114) plaide en faveur d’une telle notoriété paternelle. Quoi qu’il en soit, ce Bareton avait laissé une note chez un apothicaire de Paris, dont Guy Patin s’était porté garant. L’ayant réglée, Patin essayait d’en obtenir le remboursement ou, à défaut, le remerciement. L’affaire ne fut réglée qu’en mars 1645.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 9 juin 1644. Note 5

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0105&cln=5

(Consulté le 28.11.2022)

Licence Creative Commons