À Charles Spon, le 8 novembre 1644
Note [5]

Adriaan van de Spiegel (Spigel ou Spieghel, Spigelius en latin, Bruxelles 1578-Padoue 1625) fit ses études à Louvain où il s’appliqua de bonne heure à la médecine. Il se rendit ensuite à Padoue pour suivre les leçons de Giulio Casserio et de Fabricio d’Aquapendente. Il y reçut le bonnet doctoral puis retourna dans sa patrie, passa ensuite en Allemagne et se fixa en Moravie comme médecin des États de cette province. À la mort de Casserio, le Sénat de Venise offrit à Spiegel les chaires d’anatomie et de chirurgie qui étaient vacantes à Padoue. Le petit lobe du foie porte son nom, bien qu’il eût été connu avant lui.

Johannes Antonides Vander Linden a donné l’édition de ses œuvres complètes dont parlait ici Guy Patin : Adriani Spigelii opera quæ extant (Amsterdam, Jan Blaeu, 1645, 2 volumes in‑fo) (Jourdan in Panckoucke). Je n’en aii pas trouvé de première édition ; Patin voulait sans doute parler des Adriani Spigelii Bruxellensis… De humani corporis Fabrica libri decem… [Dix livres sur la Structure du corps humain… d’Adriaan van de Spiegel, natif de Bruxelles…] (Venise, E. Deuchin, 1627, in‑fo).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 novembre 1644. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0115&cln=5

(Consulté le 06.08.2020)

Licence Creative Commons