À Claude II Belin, le 12 mars 1646
Note [5]

Nicolas ii de Neufville, marquis puis duc et maréchal de Villeroy (1597-1685), était le fils aîné de Charles (v. note [6], lettre 104) et le petit-fils de Nicolas i (v. note [5] du Borboniana 8 manuscrit).

Enfant d’honneur de Louis xiii, Nicolas ii avait fait ses premières armes en Piémont sous les ordres de Lesdiguières (v. note [26] du Naudæana 1) qu’il avait suivi en 1621 aux sièges de Saint-Jean-d’Angely et de Montauban (v. note [6], lettre 173). Promu au grade de maréchal de camp en 1624, il avait assisté successivement aux sièges de Montpellier et de La Rochelle, au franchissement du Pas de Suse (v. note [11], lettre 18) et à la bataille de Carignan. De 1631 à 1635, Villeroy avait été gouverneur de Pignerol et de Casal, et était revenu ensuite en France où il donna de nouvelles preuves de sa valeur aux sièges de Valence (1635) et de Dole (1636). Après avoir de nouveau combattu en Italie, au siège de Turin notamment (1640), il avait servi en Catalogne et en Lorraine.

Gouverneur de Lyon en 1642, il était alors nommé gouverneur de Louis xiv et recevait le bâton de maréchal de France. Jusqu’à sa mort, Mazarin lui voua une haine tenace et l’empêcha de jouer quelque rôle d’importance. Ensuite (1661), Nicolas ii fut nommé chef du Conseil des finances et deux ans plus tard, créé duc et pair (G.D.U. xixe s.). Il avait épousé en 1617 Madeleine de Créqui ; leur fils aîné, Charles, marquis d’Alincourt, était mort de la variole le 25 janvier 1645.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 12 mars 1646. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0133&cln=5

(Consulté le 16.06.2021)

Licence Creative Commons