À Charles Spon, le 14 mai 1649
Note [5]

Contumélieux (du latin contumeliosus, outrageant) : « qui dit de vilaines injures, qui fait de honteux affronts » (Furetière).

Journal de la Fronde (volume i, fo 23 ro, avril 1649) :

« Le 16 du courant, M. le duc d’Orléans s’en retourna à Saint-Germain. Le 17 M. le premier président ayant proposé au Parlement, les trois chambres assemblées, de députer vers M. le Prince, il fut dit que cela était sans exemple ; mais sur ce qu’il représenta que S.A. {a} avait donné parole que la déclaration serait observée de point en point, il fut arrêté que les mêmes qui avaient complimenté M. le duc d’Orléans iraient chez M. le Prince. Les Enquêtes répugnèrent beaucoup et après des grandes contestations, il fut arrêté que deux des Enquêtes seulement y iraient, ce qui fut exécuté. M. le Prince, après les compliments, les conduisit jusqu’au bas de son degré. {b} M. le duc de Beaufort le fut aussi voir avec M. de La Mothe, le coadjuteur et tous les autres qui avaient été chefs du parti de Paris. Le lendemain 18, S.A. s’en retourna à Saint-Germain. » {c}


  1. Son Altesse, le prince de Condé.

  2. Escalier.
  3. Une cinglante mazarinade célébra l’événement, Discours sur la députation du Parlement à M. le prince de Condé (Paris, J. Boucher, 1649, in‑4o de 11 pages), attribuée à Paul Portail, conseiller en la troisième Chambre des enquêtes, ou à Bernard de Bautru (v. note [15], lettre 179).


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 14 mai 1649. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0176&cln=5

(Consulté le 21.04.2021)

Licence Creative Commons