À André Falconet, le 7 juin 1650
Note [5]

Journal de la Fronde (volume i, fo 227 vo, 3 juin 1650) :

« Leurs Majestés partirent hier au matin en relais de carrosses et furent coucher à Compiègne. Mademoiselle les y accompagna et M. le duc d’Orléans demeure ici. » {a}


  1. La cour revint à Paris le 29 juin (v. note [7], lettre 232).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 7 juin 1650. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0231&cln=5

(Consulté le 16.12.2019)

Licence Creative Commons