À Charles Spon, le 22 septembre 1651
Note [5]

Vulcain est le fils mythique de Jupiter et de Junon. « Un jour que le père des dieux, irrité contre Junon de ce qu’elle avait excité une tempête pour faire périr Hercule [v. note [3], lettre de Reiner von Neuhaus, le 21 octobre 1663], l’avait suspendue au milieu des airs avec deux pesantes enclumes aux pieds, Vulcain voulut aller à son secours ; Jupiter le prit par un pied et le précipita du ciel dans l’île de Lemnos où il tomba presque sans vie après avoir roulé tout le jour dans la vaste étendue des airs. Les habitants de Lemnos le relevèrent et l’emportèrent, mais il demeura toujours boiteux de cette chute » (Fr. Noël). Réconcilié avec l’Olympe, Vulcain devint le dieu forgeron, maître du feu et des métaux.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 septembre 1651. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0267&cln=5

(Consulté le 16.10.2019)

Licence Creative Commons