À Charles Spon, le 22 février 1656
Note [5]

Jean Gaudart, seigneur du Petit-Marais, avait été reçu conseiller à la quatrième des Enquêtes en 1627 ; monté à la Grand’Chambre en 1661, il mourut doyen du Parlement en 1686 (Popoff, no 1284). En 1668, Gaudart fut le juge qui trancha le différend des médecins de Paris sur l’antimoine, en faveur définitive de ses partisans (v. note [5], lettre 873).

V. notes : [9], lettre 301, pour Nicolas Camus, seigneur de Pontcarré ; [8], lettre 301, pour François de Villemontée ; et [38], lettre 294, pour François de Machault.

Jean Le Cocq, marquis de Goupillières, sieur de Corbeville, etc., avait été reçu, en 1625, conseiller au Parlement de Paris en la deuxième des Enquêtes. Il monta à la Grand’Chambre en 1665 et mourut en 1683, doyen du Parlement (Popoff, no 980).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 février 1656. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0433&cln=5

(Consulté le 23.11.2020)

Licence Creative Commons