À André Falconet, le 5 octobre 1660
Note [5]

Antoine D’Aubray, comte d’Offémont, fils de Simon Dreux D’Aubray (v. note [8], lettre 180), avait acquis une charge de conseiller au Parlement de Paris en 1653. Il allait devenir maître des requêtes par lettres du 13 octobre 1660, reçu au Parlement le 27 novembre suivant. Lieutenant civil à Paris le 26 mars 1661 au lieu de son père, il résigna sa charge de maître des requêtes. Il mourut le 17 juin 1670, âgé de 37 ans, empoisonné par sa sœur Marie-Madeleine, la marquise de Brinvilliers (v. note [5], lettre 877) qui allait aussi tuer en 1666 et, en 1678, sa belle-sœur, l’épouse d’Antoine, née Marie-Thérèse Mangot (Popoff, no 1073).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 5 octobre 1660. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0641&cln=5

(Consulté le 22.09.2019)

Licence Creative Commons