À André Falconet, le 10 décembre 1661
Note [5]

« La Chambre royale de justice fut officiellement créée par un édit royal du 15 novembre 1661, vérifié le lendemain par le Parlement, la Chambre des comptes et la Cour des aides. Elle avait pour objet “ la recherche des abus et malversations commis dans les finances depuis 1635 ” ». Son objectif réel était de faire le procès de Nicolas Fouquet et de ses innombrables alliés dans les malversations et complots dont on les accusait. Le président d’honneur de cette juridiction spéciale, solennellement installée le samedi 3 décembre, était le chancelier Séguier, assisté du premier président, Guillaume de Lamoignon. Ses membres, magistrats et maîtres des requêtes, avaient tous été soigneusement choisis parmi les fidèles de Colbert et ennemis jurés de Fouquet (Petitfils c, page 386).

Le chancelier Séguier ne s’y trompait pas : le procès du surintendant déchu ne se déroula qu’au bout de trois ans, du 14 novembre au 22 décembre 1664. Très active jusqu’au 23 décembre 1665, la Chambre de justice ne fut officiellement dissoute que le 13 août 1669.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 10 décembre 1661. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0715&cln=5

(Consulté le 05.12.2020)

Licence Creative Commons