À Hugues II de Salins, le 1er juin 1662
Note [5]

Il existe plusieurs éditions des Consiliorum [Conseils ou Consultations] de Jean Fernel. {a} On en trouve 81 dans le :

Io. Fernelii Ambiani Doctoris Medici Parisiensis Archiatri Regii Consiliorum medicinalium Liber. Ex eius adversariis quadrigentarum consultationum selectus. Hac quarta editione fidelius et accuratius, quam antea editus, et nonnullis consiliis, quæ in aliis impressionibus deerant, locupletatus, et pluribus mendis quibus antea scatebat repurgatus. Cum duplici Indice copiosissimo.

[Livre des Consultations médicales de Jean Fernel natif de l’Amiénois, docteur en médecine de Paris et archiatre royal. Extrait des brouillons de 400 consultations. Édité plus fidèlement et exactement en cette 4e édition que dans les précédentes, enrichi de quelques conseils qui manquaient dans les autres impressions et purgé des fautes qui y abondaient. Avec deux très copieux index]. {b}


  1. V. note [16], lettre 79, pour leur première édition parue à Paris en 1582, contenant 70 consultations.

  2. Turin, Gio. Dominicus Tarinus, 1589, in‑4o de 289 pages.

Ce recueil contient les 70 consultations de Fernel qui étaient dans la première édition, auxquelles s’ajoutent un Consilium de Peste [Conseil sur la peste] de Jean Chapelain (v. note [3], lettre 102), et Simonis Petreii, medici Parisiensis celeberrimi, Consila sex [Six Consultations de Simon Piètre, très célèbre médecin de Paris] (fos 131‑137) :

  1. Cons. 75. De facilitando Partu [La façon de faciliter l’Accouchement] ;

  2. Cons. 76. De histerica Suffocatione ad Gravelanum medicum [La Suffocation de matrice, au médecin Gravellanus] ;

  3. Cons. 77. De Melancolia hypocondrica ad medicum quendam [La Mélancolie hypocondriaque, à un certain médecin] ;

  4. Cons. 78. De Fluxione in pulmones [La Fluxion dans les poumons] ;

  5. Cons. 79. De renis Abscessu [L’Abcès du rein] ;

  6. Cons. 80. De Tumoribus qui speciem strumæ carcinωδοις præ se ferebant [Les Tumeurs qu’on rapportait jadis à la catégorie des cancers de la thyroïde].

Ils sont signés Tuus et tui observantissimus discipulus Simon Pietre [Simon Piètre votre très respectueux disciple] ; Guy Patin les attribuait à Simon i, mais elles auraient pu être de son fils, Simon ii (v. note [14], lettre 153).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 1er juin 1662. Note 5

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0732&cln=5

(Consulté le 04.07.2022)

Licence Creative Commons