À André Falconet, le 9 septembre 1666
Note [5]

« pour moi, je me suis esquivé discrètement ». Nec clam me subduxi ; sed meridie a ponto, loco frequentissimo, solvi, diu cum amicis ibi confabulatus [Et je ne me suis pas esquivé discrètement ; mais j’ai fait voile à midi depuis le pont, lieu très fréquenté ; je m’en suis allé en plein jour après m’être entretenu avec mes amis] (extrait d’une lettre d’Érasme contant son départ forcé de Bâle le 13 avril 1529, pour se rendre à Fribourg).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 9 septembre 1666. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0874&cln=5

(Consulté le 16.04.2021)

Licence Creative Commons