À Monsieur G.D.M., le 4 février 1672
Note [5]

Passage du livre cxviii (édition 1620-1621, tome iv, Henri iv, 1597) :

Cruceius iuvenis Bellovacensis, qui in Belgio Henoticis operam navabat, in Samarobriga capienda cum seu comes furtivæ expeditionis sive ab initio ad conatum ordiendum explorator fuisset.

Édition 1740-1742 (tome ix, page 97) :

« Quelque temps après, on découvrit les projets et les intrigues du duc de Mercœur par des lettres qu’on intercepta, et on connut combien il était lié avec les ennemis de la France. Un jeune homme de Beauvais, nommé La Croix, dévoué à la Ligue et qui résidait dans la Flandre pour y soutenir les intérêts de son parti, avait eu quelque part à la surprise d’Amiens. » {a}


  1. V. note [8], lettre 264, pour une plus complète explication de cette conspiration.

Note de bas de page :

« Son vrai nom était Des Loges, mais pour se déguiser, il portait le nom de La Croix. Il n’était pas de Beauvais, mais son père était né dans cette ville. Guy Patin ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Monsieur G.D.M., le 4 février 1672. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1017&cln=5

(Consulté le 28.02.2021)

Licence Creative Commons