À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 4 septembre 1664
Note [5]

L’italique de la parenthèse est en français dans le manuscrit.

V. notes :

  • [11], lettre 726, pour l’édition des œuvres complètes d’Hippocrate (Leyde, 1665) par Johannes Antonides Vander Linden (dont Guy Patin convenait ici à demi-mot qu’il avait succombé à la peste) ; Arnold Senguerdius (mort en 1667) a aussi correspondu avec Patin ;

  • [14], lettre 585, pour le Hierozoïcon [Bestiaire sacré] de Samuel Bochart (Londres, 1663).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 4 septembre 1664. Note 5

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1346&cln=5

(Consulté le 29.09.2022)

Licence Creative Commons