À Johann Paul Felwinger, le 28 août 1665
Note [5]

Plaute (Epidicus, acte ii, scène 2, vers 263‑265) :

Imo, si placebit, utitor
consilium; si non placebit, reperitote rectius.
Mihi isteic nec seritur, nec metitur : nisi ea quæ tu vis volo.

[En outre, si tu trouves l’idée bonne, j’exécute ; sinon, trouve mieux. Ce n’est pas pour mon compte ici qu’on sème et qu’on moissonne ; {a} je ne désire que ta satisfaction]


  1. Fragment repris par Guy Patin, pour dire : « cela ne me fait ni chaud ni froid. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Paul Felwinger, le 28 août 1665. Note 5

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1398&cln=5

(Consulté le 05.12.2022)

Licence Creative Commons