Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 3
Note [5]

Écrire et imprimer que les superstitions « font la puissance de l’empire monastique » est une audace libertine qui dépasse en virulence et en aplomb tout ce que Guy Patin a pu oser contre les moines dans ses lettres.

V. notes [4], lettre 692, et [18][19] du Borboniana 8 manuscrit pour l’empereur germanique Maximilien ier (1493-1519), fils et successeur de Frédéric iii. La dispute sur les livres judaïques eut lieu à Cologne et à Francfort en 1510. Elle avait été déclenchée par le pamphlet de Johannes Pfefferkorn (1469-1524), boucher juif de Cologne, converti au catholicisme, qui réclamait l’autodafé.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 3. Note 5

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8194&cln=5

(Consulté le 05.07.2022)

Licence Creative Commons