À Charles Spon, le 4 février 1650
Note [50]

Sans doute s’agissait-il d’une impression séparée de la lettre de François de Barancy à Jean-Baptiste Morin (datée de Lyon le 26 octobre 1649) ou du Recueil de lettres des sieurs Morin, de La Roche, de Neuré et Gassend… qui la contenait (Paris, 1650, pages 154‑172) ; v. notes [1][3], lettre 211, pour ce livre, et pour Morin et Barancy. Guy Patin priait Charles Spon de bien remercier Barancy pour l’envoi de sa mercuriale, qu’il ne parvenait pas à se procurer et qui concernait la querelle philosophique et astrologique opposant Gassendi à Morin.

Patin a correspondu avec Charles Challine et a parlé de son frère aîné, l’avocat parisien Denis Challine (v. note [28], lettre 324). Je suppose qu’il s’agissait ici de Charles, mais avec la réserve que Patin a écrit Chalines, et non Challine.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 février 1650. Note 50

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0216&cln=50

(Consulté le 07.12.2022)

Licence Creative Commons