Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑4 (1701)
Note [54]

Cet article du Patiniana imprimé ne figure pas dans le manuscrit de Vienne. Il reprend mot pour mot du Pithœana (pages 512‑513), mais elle est tronquée en deux endroits. Voici le texte exact de l’écriteau que les Alde (Aldo Manuzio et son fils Paolo, v. note [16], lettre latine 38) avaient placé à l’entrée de leur imprimerie vénitienne :

Quisquis es : rogat te Aldus etiam :
atque etiam ut, si quid est, quod a
se velis perpaucis agas : deinde
ac tutum abeas : nisi tanquam Her-
cules, defesso Atlante : veneris sup-
positurus humeros. Semper enim
erit quod et tu agas : et quotquot
huc attulerint pedes
. {a}

[Qui que tu sois, Alde te le demande instamment : si tu veux quelque chose de lui, sois très bref et ensuite, va-t’en prudemment ; à moins que, comme Hercule fit pour Atlas épuisé, {b} tu ne viennes me prêter tes bras, car il y aura toujours de quoi faire ici pour toi, et pour tous ceux qui y mettront les pieds]. {c}


  1. J’ai transcrit en romain les quatre mots tronqués par les Pithœana et par le Patiniana, et rétabli la ponctuation originale.

  2. Dans le 11e de ses Travaux, Hercule (v. note [3], lettre de Reiner von Neuhaus, datée du 21 octobre 1663) doit voler les pommes d’or du jardin des Hespérides : leur père (ou leur oncle, v. notule {a}, note [28], lettre 1019) Atlas, gardien du lieu, qui porte le ciel sur ses épaules (v. note [3], lettre de Neuhaus datée du 24 juin 1663), demande à Hercule de le soulager de sa charge pendant qu’il va cueillir les fruits pour lui ; de retour, Atlas refuse de reprendre son fardeau, mais une ruse d’Hercule lui permet de remettre le ciel sur le dos d’Atlas et de s’enfuir avec les pommes.

  3. Alde Manuce vantait ainsi sa réputation d’être inépuisable au travail et de manquer constamment de main-d’œuvre pour imprimer ses livres.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑4 (1701). Note 54

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8199&cln=54

(Consulté le 27.01.2023)

Licence Creative Commons