À Charles Spon, les 21 et 22 novembre 1652
Note [55]

Ballotter « se dit quand des joueurs de paume ne font que se renvoyer la balle l’un à l’autre et ne jouent point partie. En ce sens on dit figurément ballotter quelqu’un, pour dire le renvoyer de l’un à l’autre sans vouloir rien conclure en sa faveur » (Furetière).

C’était une nouvelle allusion à l’interminable édition (alors confiée au libraire lyonnais Pierre Rigaud) des Chrestomathies de Caspar Hofmann pour laquelle Guy Patin avait recueilli en 1648 trois traités manuscrits inédits (v. note [1], lettre 274).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, les 21 et 22 novembre 1652. Note 55

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0297&cln=55

(Consulté le 24.01.2021)

Licence Creative Commons