À Claude II Belin, le 26 décembre 1640
Note [6]

Géographe latin du iiie s., Solin (Caius Julius Solinus) a laissé un traité très largement inspiré de l’Histoire naturelle de Pline (v. note [5], lettre 64) et de la Chronographie de Pomponius Mela (v. note [32], lettre 527). Ce Polyhistor [l’Érudit] est un abrégé de la géographie des Anciens et de l’histoire naturelle du monde connu.

D’abord publié sous le titre de Collectanea rerum memorabilium [Collection des choses mémorables], cet ouvrage reçut, à la seconde édition, le nom de Polyhistor, que lui donna Solin. Très lu au Moyen Âge, c’est un des premiers livres qui aient été imprimés.

Claude i Saumaise en a donné la plus célèbre édition : Plinianæ exercitationes in Caii Iulii Solini Polyhistora. Item Caii Iulii Solini Polyhistor ex veteribus libris emendatus [Essais pliniens (composés à la manière Pline l’Ancien) sur le Polyhistor de Solin. Avec le Polyhistor de Solin corrigé à partir des livres anciens] (Paris, Jérôme Drouart, 1629, 2 volumes in‑fo ; réédition à Utrecht, 1689, v. note [5] de la Biographie de Claude ii Saumaise).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 26 décembre 1640. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0052&cln=6

(Consulté le 10.05.2021)

Licence Creative Commons