À André Falconet, le 20 juillet 1649
Note [6]

« Tu fais que je vive ingrat et tu feras que je le reste jusqu’à ma mort » (source non identifiée).

Caius Octavianus Augustus (63 av. J.‑C.-an 14 de notre ère) devint fils adoptif posthume de son grand-oncle maternel, Jules César (assassiné en 44). En 31, il remporta la bataille d’Actium contre Marc Antoine et Lépide, avec qui il avait formé un triumvirat pour venger la mort de César, et devint en 27 le premier empereur romain (Cæsar) sous le nom d’Auguste. Son règne fondateur et prospère a joui de la Pax Romana qui permit à l’Empire de s’établir sur des bases stables et durables. Virgile, Horace, Ovide, Lucrèce et quelques autres attestent brillamment du renouveau littéraire qui fleurit sous Auguste.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 20 juillet 1649. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0188&cln=6

(Consulté le 12.05.2021)

Licence Creative Commons