À Charles Spon, le 3 décembre 1649
Note [6]

Journal de la Fronde (volume i, fos 132 vo et 135 ro) :

« La charge d’intendant des finances qui a vaqué par la mort de M. Le Charon est donnée à M. Hervart, banquier de Lyon, lequel l’a prise pour cent mille écus en déduction de ce qui lui est dû par le roi. M. Hervart ayant remercié ce matin {a} la reine pour sa nouvelle charge d’intendant, <elle> lui a dit qu’elle ne savait pas qu’il était huguenot et qu’elle ne pouvait lui donner cette charge. […]
M. Hervart {b} n’ayant pas voulu changer sa religion calviniste n’a pas eu la charge d’intendant des finances qu’on lui avait offerte à cette condition ; néanmoins, quelques-uns veulent que cette condition n’ait été mise en avant que depuis quatre ou cinq jours qu’il s’est présenté quelqu’un qui offre de l’argent comptant de cette charge. »


  1. Le 19 novembre 1649.

  2. Le 26 novembre.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 décembre 1649. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0209&cln=6

(Consulté le 15.09.2019)

Licence Creative Commons