À Claude II Belin, le 15 juin 1652
Note [6]

Innocent : « celui qui est simple, qui a peu de raison et qui est aussi idiot qu’un jeune enfant. On lui a donné un curateur, car c’est un innocent qui ne sait pas manier son bien » (Furetière) ; les médecins disent aujourd’hui dément.

Pierre i Le Conte, natif de Cambrai, avait été reçu docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en 1614. Il mourut le 13 mai 1652. V. note [10], lettre 430, pour son fils Pierre ii.

V. note [6], lettre 287, pour Jacques Gamare, frère cadet de Thomas.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 15 juin 1652. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0289&cln=6

(Consulté le 05.12.2019)

Licence Creative Commons